40ème Journée de la Terre

Le 30 mars de chaque année est une journée particulière en Palestine, et pour tous les Palestiniens, qu’ils vivent en Palestine occupée, en Cisjordanie et à Gaza, dans les camps de réfugiés des pays arabes, ou dans la diaspora dans le monde entier. C’est “la journée de la Terre”. Ceci depuis le 30 mars 1976.
Avant, pendant et après la guerre de 1948, environ 400 villages Palestiniens avaient été rayés de la carte, rasés, détruits, leurs habitants expulsés, leurs terres confisquées.

Depuis 1967 et l’occupation de la capitale de la Palestine par les forces sionistes, AlQods-Jérusalem et ses habitants palestiniens sont victimes de la stratégie d’expansion colonialiste. La colonisation forcenée continue dans la ville.

Les colons, appuyés par l’armée sioniste, occupent maisons et quartiers palestiniens, terrorisent les familles pendant des mois et finissent par les expulser par la force des armes comme à Shaykh Jarah et Silwan…

L’esplanade des Mosquées, symbole de l’histoire arabo-musulmane d’AlQods, reste un obstacle à la propagande sioniste dont l’objectif est d’effacer cette identité de la ville sainte. Elle est régulièrement la cible des colons tout comme les églises.

Article similaire

Laisser un commentaire