Après « ordre et désordre », l’Université de la Manouba consacre son cinquième symposium scientifique à la notion fondamentale et transversale du temps. Pour structurer sa prochaine rencontre annuelle et multidisciplinaire elle propose ainsi à sa communauté scientifique de débattre du 5 au 8 avril 2017, d’un autre binôme, « temps court, temps long ».

Toutes les sciences, dures, sociales, biologiques, techniques, ainsi que les littératures et les arts n’ont pas cessé d’interroger les catégories du temps et les questions des modalités d’appréhender certaines de ses formes. En passant d’un objet philosophique abstrait à des objets scientifiques concrets, la tentation de la catégorisation du temps a traversé toutes les familles du savoir et a donné fruit à plusieurs typologies, dont certaines se recoupent et se complètent, comme le temps physique et le temps psychologique, le temps quantitatif et le temps qualitatif, le temps de la diégèse et le temps de la narration, ou le temps existentiel et le temps opératoire.

Plus d’informations

Article similaire