الموضوع : التربية -المدرسة -الجامعة
Quoi ? :Education-Ecole -Université
عنوان المنتدى :أي مشروع تربوي لتونس ؟
Titre du Forum : Quel projet éducatif pour la Tunisie
المحور: البيداغوجيا في الجامعة وتكوين أطر التّدريس:
: واقع التّجربة، التّطبيقات البيداغوجيّة وآفاق التّطوير
Thème: La pédagogie à l’Université et la formation des enseignants: état des lieux, pratiques pédagogiques et perspectives d’amélioration »
شعار المنتدى :التربية علم و إصلاحها علوم
Slogan du Forum : L’éducation est une science, sa réforme l’est tout autant

Date : 30/03/2017 – 01/04/2017

Lieu : Faculté de Médecine de Sfax – Tunisie
Dernier délais de soumission des abstracts : 02/12/2016


Chers collègues,
Chers Citoyens

Le 1er Forum Citoyen National de l’Éducation de Sfax, qui se déroulera du Jeudi 30 mars au 1 avril 2017 à l’Université de Sfax, est officiellement lancé avec l’ouverture des formulaires de l’appel à contributions!

Nous avons le plaisir de vous envoyer ici à partir du site de l’Alliance Citoyenne pour l’Éducation le lien de l’appel à contributions du Forum de l’éducation de Sfax
http://www.ace-tunisie.org/forum-2017/

que nous projetons d’organiser en partenariat avec l’Université de Sfax et certaines de ses institutions (L’Institut Supérieur d’Administration des Affaires de Sfax, La Faculté de Médecine de Sfax où aura lieu l’événement et L’École Supérieure de Commerce). D’autres Institutions se joindront, nous l’espérons, à cet appel!

Le Forum, s’inscrivant dans une problématique générale soulevée par l’ACE depuis l’été 2015 (Quel projet éducatif pour la Tunisie?), a pour titre : « La pédagogie à l’Université et la formation des enseignants: état des lieux, pratiques pédagogiques et pistes d’amélioration ».

Chercheur(e)s, étudiant(e)s, enseignant(e)s et citoyen(ne)s!

Participez et conviez votre réseau à cet événement unique de la recherche pédagogique et de délibération CITOYENNE sur un sujet crucial en soumettant une activité dans l’un des axes élaborés dans l’appel à contributions.

Nous remercions les responsables de l’Université de Sfax d’avoir cru en notre projet! Nous remercions les collègues de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire (AIPU) qui ont beaucoup mis d’eux-mêmes pour finaliser cet appel et qui honoreront notre Forum citoyen par leur précieuse présence! Nous remercions tous ceux et toutes celles qui, de près ou de loin, ont contribué à la mise en place de ce projet et qui contribueront à sa réussite que nous espérons éclatante!

Amitiés à tous!
Pour le comité scientifique
Mme Najiba Regaïeg
M. Makram Hamouda
M. Nejmeddine Hintati
Pour le comité organisateur
Mme Imen Jarboui

Tél: +216 74 241 888 / Fax: +216 74 246 217 GSM: 98 595 782
Skype:imen.hamouda4

Email-البريد الالكتروني : Forumeducation.Tunis@gmail.com

À propos du Forum

Ce Forum relève d’une initiative de L’Alliance Citoyenne pour l’Education, un réseau associatif qui œuvre pour la sauvegarde de l’école et de l’université de la République. L’équipe de l’ACE a «la ferme conviction que la construction d’une Tunisie à la fois moderne et ancrée dans son héritage culturel, une Tunisie se basant sur une démocratie vivante et dynamique, ouverte à la participation citoyenne,  passe par une éducation accessible, équitable et universelle. » (Charte de l’Alliance Citoyenne pour l’Education, (Charte de l’ACE ).

Ainsi, « notre objectif, formulé dans notre programme «Sana oula dimokratiyya », est d’entreprendre une action citoyenne, politiquement non partisane, qui viserait à faire participer chaque citoyen dans une nouvelle vision de l’école tunisienne. » (Charte de l’ACE,).

Ayant pour slogan « L’éducation est une science, sa réforme l’est tout autant ! », ce mouvement citoyen cherche à impliquer dans ses programmes, d’abord des experts tunisiens (et d’autres, amis de la Tunisie) en la matière, mais aussi des citoyens interpellés par les défis éducatifs qui s’imposent à la société tunisienne, notamment à sa jeunesse en quête permanente de savoir et de dignité.

Ce Forum de Sfax, intitulé « La pédagogie à l’Université et la formation des enseignants : état des lieux, pratiques pédagogiques et perspectives d’amélioration » inaugure une série de manifestations citoyennes (mais aussi scientifiques) posant des questions relatives au champ très vaste de l’éducation dans la Tunisie post-révolutionnaire. Il a pour titre fédérateur de ces activités citoyennes et scientifiques : « Quel projet éducatif pour la Tunisie? »

L’objectif premier de ces manifestations est d’aboutir, après un profond débat scientifique et citoyen, à des recommandations susceptibles d’aider les décideurs dans le domaine de l’éducation, et donc l’Etat tunisien, à enrichir son approche d’une réforme globale et progressive du système éducatif du pays.

 

Axes principaux

Ce forum tentera de traiter les sept axes suivants auxquels sont associées des questions. Les participants sont invités à identifier un axe et à répondre à une ou plusieurs des questions proposées.

 

  1. Mission de l’école et de l’université : Quels profils de citoyens cherche-t-on à favoriser à travers une formation bien ciblée?
    • Quelle mission devrait remplir les différents niveaux d’enseignement (incluant le préscolaire)?
    • Quel rôle attribuer aux différents agents de la formation (enseignants, administrateurs, parents et familles, secteur de la santé, secteurs économiques névralgiques ex. agriculture et artisanat etc.)?
    • Quelle place doit-on réserver aux élèves à risque et aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage?

 

  1. Structuration des programmes de formation initiale et continue :
    • Quels sont les paradigmes de la formation initiale des enseignants?
    • Quels sont les paradigmes de la formation continue des enseignants?
    • Comment identifier les besoins de formation?
    • Comment définir la structure des programmes en fonction des besoins de formation (ex. approche programme)?
    • Comment favoriser l’interdisciplinarité au niveau de l’enseignement, la recherche et la structure institutionnelle?
    • Quelles langues d’enseignement choisir et comment enseigner les langues?

 

  1. Institutionnalisation de la pédagogie à l’Université :
    • Comment créer une synergie entre les différents Ministères responsables des différentes formations du citoyen du futur et éviter, ainsi, le cloisonnement des différents cycles de sa formation?
    • Comment institutionnaliser la formation continue pour tous, enseigner les pratiques pédagogiques comme une science et surtout évaluer ces formations initiales et continues?
    • Quel rôle jouent les établissements tunisiens de formation dans la diffusion de la pédagogie à l’Université et faut-il appuyer leur apport par la création d’une Faculté des sciences de l’éducation?
    • La création d’un Institut indépendant d’évaluation des réformes éducatives participerait-elle à l’efficacité et à la qualité des formations initiale et continue?
    • Quel statut attribuer à la formation continue des enseignants ?
    • Comment motiver le corps enseignant à adhérer à la formation continue ?
    • Que faire pour valoriser la formation pédagogique dans le cursus universitaire et motiver les enseignants universitaires à la formation continue?

 

  1. Admissibilité à l’université :
    • Quelles modalités d’évaluation faut-il privilégier à travers les différents ordres d’enseignement pour garantir l’admissibilité à l’université et faciliter la transition à travers les différents niveaux d’enseignement?
    • Quels sont les seuils de connaissances, d’habilités et d’attitudes optimaux qui garantissent la réussite à l’université et surtout dans le milieu du travail? Que cherchent les employeurs et comment l’atteindre?
    • Quel poids accorder aux différentes disciplines dans l’orientation et comment combler le hiatus qui les sépare? (ex. langues versus mathématiques)?
    • Comment soutenir le choix de carrière des étudiants et le rendre accessible (systèmes d’orientations et de réorientations)?

 

  1. Pratiques enseignantes :
    • Quel type d’apprenant veut-on développer (esprit analytique, esprit critique, créativité, etc.) et quel rapport entre ce type d’apprenant et le citoyen modèle?
    • Quelles pratiques favorisent la motivation, l’engagement et l’apprentissage des élèves et des étudiants? histoires des pratiques gagnantes?
    • Pourquoi les garçons réussissent moins que les filles et pourquoi décrochent-ils plus tôt et plus nombreux? Y a-t-il des raisons socio-économiques à cette situation?
    • Comment favoriser le décloisonnement disciplinaire en enseignement?

 

  1. Place de la recherche en formation initiale et continue :
    • Quelle place doit occuper la recherche dans la formation initiale et continue? En quoi la recherche est-elle utile pour les pratiques pédagogiques et vice versa?
    • Quel profil de sortie faut-il cibler en formation à la recherche professionnelle et scientifique?
    • Quels mécanismes de financement favorisent le développement de la recherche?
    • Comment valoriser la diffusion de la recherche pour mieux en profiter dans les pratiques pédagogiques?

 

  1. Rôles des nouvelles technologies dans la pédagogie à l’Université
    • La pédagogie par projet, l’enseignement à distance, le paradigme des compétences du XXIème siècle, la formation en alternance, l’utilisation des MOOCs, etc. gagneraient à être généralisées pas seulement à l’Université mais aussi dans tous les cycles et tous les domaines de formation ! Pour Michel Serre, la «révolution du numérique bouleverse tout, et les nouvelles générations vont devoir réinventer le monde qui est encore régi aujourd’hui par des règles d’un autre temps ».[2] Que faire pour combler le déficit en la matière des générations présentes surtout dans le domaine des langues et des sciences humaines?
    • Comment, dans ce nouveau contexte technologique, mettre à profit l’immense savoir des anciens et celui des enseignants en exercice?
    • Comment transférer l’intérêt pédagogique d’une simple transmission du savoir au legs d’un savoir faire indispensable aux générations futures presque à court de repères?
    • Comment, enfin, grâce à ces nouvelles technologies capables de donner une meilleure visibilité de l’apport de chacun, créer une harmonie entre enseignants et apprenants pour un meilleur rayonnement de l’Université et de l’école tunisienne?

 

Comité d’honneur

Nom Fonction Faculté/Institution/pays
Bouaziz Rafik Président de l’université de Sfax Université de Sfax, Tunisie
Mokni Abdelwehid Vice Président Université de Sfax, Tunisie
Kammoun Lotfi Vice Président Université de Sfax, Tunisie
Feki Rochdi Directeur École Supérieure de Commerce de Sfax, Tunisie
Jarboui Anis Directeur Institut Supérieur de l’Administration des Affaires de Sfax, Tunisie
Kammoun Sami Doyen Faculté de Médecine de Sfax, Tunisie

 

 

Article similaire

Laisser un commentaire