Dans ses perspectives pour l’ économie  mondiale  en date du 12 avril 2016, le  Fonds monétaire international (FMI) a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la Tunisie, pour 2016, soit à 2% contre 3% dans la prévision établie en  janvier dernier. Pour  2017, ce taux pourrait atteindre 3 %.

Même diagnostic établi par le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Yassine Brahim qui s’attend à  un taux de croissance de  2% seulement pour l’année 2016. ce niveau de croissance reste toutefois tributaire de la satisfaction de certaines conditions dont principalement la stabilité sécuritaire.
Malgré cet état des lieux,  le ministre estime que 2016 devrait être l’année de démarrage effectif de l’économie nationale,  voire une année qui annoncera la fin de la récession.
Les prévisions de croissance pour l’année 2017 établies par le ministère sont estimées entre 3 et 3,5%.
Article similaire