« La place de la valeur travail et l’initiative économique en Tunisie »
Les attitudes individuelles et collectives vis-à-vis du travail et l’initiative entrepreneuriale ont été soumises à de profonds bouleversements et la signification du travail ou l’entrepreneuriat, et leur importance ont changé au cours du temps, de manière radicale, et à de nombreuses reprises.

La question de la place qu’occupent désormais le travail et l’initiative individuelle économique dans notre société et les enjeux politiques, économiques et sociaux qui en découlent, sera à l’ordre du jour de la nouvelle édition des Rencontres de Tunis, ce cycle de conférence-débat organisé conjointement par la Konrad-Adenauer-Stiftung (KAS) et Sigma Conseil le jeudi 14 avril 2016 à l’hôtel Le Paris, à partir de 17H30.
Lors de cette rencontre, il sera présenté un sondage exclusif sur la perception de la valeur travail dans le secteur public et privé, l’évaluation de l’expérience travail, l’exercice d’une deuxième activité pour gagner plus d’argent,… mais aussi l’identification des principales motivations et freins à l’acte d’entreprendre et la création de son entreprise.

Plus précisément, l’enquête SIGMA-KAS répondra à ces questions : le travail est-il toujours une valeur fondamentale ? A quel degré a –t-il un rôle intégrateur ? Est-il un devoir social vis-à-vis de la société ? Est-il une nécessité ? Permet-il l’ascension sociale ? Comment les Tunisiens décrivent leur situation professionnelle (une équipe, une galère, une passion, une routine,…) ? Si les Tunisiens auraient le choix, continueraient-ils à exercer leur métier actuel ? Le travail informel est-il justifié et comment il est perçu ? Après la révolution, quelle évolution a connu la qualité du travail dans le secteur public et privé et est-ce que la productivité a baissé ou a augmenté dans chacun des deux secteurs ?
Créer son entreprise pour les Tunisiens est-elle perçue une chose facile ou difficile ? Quelles sont les principales motivations et les obstacles qui freinent les Tunisiens à entreprendre?

Un débat ouvert et constructif suivra la présentation de l’enquête et les exposés des panélistes

Article similaire