Le développement d’une dynamique de valorisation territoriale anime les visions stratégiques des décideurs locaux. Citoyens, universités, entreprises, et associations ont des démarches soutenues pour la conception et la réalisation de plans d’action innovants notamment en matière de transition socio-écologique. La pluralité et la diversité des actions comme des approches supposent la concertation et la coopération entre tous. Pluralité et diversité qui toutefois interrogent les mécanismes de gouvernance comme les formes de communication dans le développement de projets territoriaux locaux ou globaux, le soutien des partenariats publics privé, le management de projets, l’entrepreneuriat, le marketing territorial, l’intelligence territoriale, les conservations, préservations, réhabilitations et valorisations des patrimoines naturels, matériels et immatériels.

Ce colloque visera donc un triple objectif :

1. Réunir des scientifiques (chercheurs et doctorants) de différentes disciplines pour exposer et discuter les résultats de leurs recherches et leurs études empiriques en développement territorial et débattre de la manière dont les acteurs locaux et les praticiens contribuent effectivement aux recherches et se les approprient.
2. Sérier les interrelations entre les divers acteurs territoriaux publics et privés et les modalités de participation à la valorisation d’un territoire et, plus particulièrement ici, montrer les apports de la communication publique et territoriale.
3. Interroger les dispositifs d’intelligence territoriale et les moyens de capitalisation entre acteurs locaux, chercheurs et praticiens du développement. Comment la communication et la concertation entre chercheurs et décideurs contribuent-elles à la concrétisation de projets globaux pertinents dans les transitions socio-écologiques ou politiques de valorisation des patrimoines engagées au Maghreb ?

Article similaire

Laisser un commentaire